La thérapie de la réalité

La Thérapie de la Réalité repose sur quatre principes fondamentaux:

  • L'être humain est responsable de ses comportements.
  • L'être humain peut changer et est en constante évolution
  • L'être humain se comporte dans un but précis, celui de satisfaire ses besoins fondamentaux.
  • Une importance toute spéciale est accordée à la relation de qualité que ce soit dans la vie familiale, professionnelle et avec notre entourage.

La Thérapie de la réalité est un processus d’intervention qui vise à aider les personnes à exercer un meilleur contrôle sur leur vie.

Elle permet aux individus d'identifier et clarifier leurs besoins et désirs. De plus, elle offre la possibilité d'observer et d'évaluer, à l'aide d'outils, les comportements choisis.

La Thérapie de la réalité suggère des stratégies spécifiques axées sur le positif et exemptes de coercition, afin de permettre à l'individu d'exercer le contrôle souhaité sur sa vie et de satisfaire de manière réaliste ses images de qualité. Cette approche permet aux personnes d’augmenter leur capacité de résilience.

Le résultat est probant: une plus grande force personnelle, une augmentation de la confiance en soi, de meilleures relations interpersonnelles dans les différents secteurs de vie, des habiletés plus efficaces à s’affirmer sans contrôler, une meilleure capacité à résoudre les problèmes et à maintenir des engagements envers soi et envers les autres.


Secteurs d'application de la Thérapie de la Réalité

La Thérapie de la réalité est maintenant implantée dans de nombreux établissements des secteurs publics et parapublics, au sein de l'entreprise privée et dans plusieurs organismes d'aide à la population. Les milieux rejoints sont de plus en plus diversifiés: Organismes de réadaptation, organismes scolaire, organismes d’aide à l’emploi, organismes relié à la toxicomanie, pratique privé.


La direction leader

L’Institut William Glasser travaille fréquemment avec des organisations, des corporations, le gouvernement et des groupes sans but lucratif pour remplacer la psychologie dite de contrôle externe par la Théorie du choix comme base psychologique du système. Concrètement cela signifie que nous modifions notre manière de diriger en passant de la direction autoritaire à la direction leader.

Les dirigeants leaders travaillent continuellement sur l'amélioration du système. Même les bons systèmes peuvent échouer s’ils demeurent statiques. Le seul moyen pour une organisation d’atteindre son but est le travail de qualité qui réside dans l’habileté de ses dirigeants leaders. Ces derniers arrivent à persuader les employés de continuellement améliorer le système en communiquant avec eux de manière à établir un climat de confiance.

On encourage le personnel à s’autoévaluer, à discuter de leurs perceptions, de leurs actions et de leurs impacts sur le système, pour créer un système d’amélioration continue.